Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/09/2018

On brade!

J'ai besoin de place. Du coup je vends: des doubles, des livres que j'ai moyennement aimé. Les livres les plus anciens ne sont pas forcément en très bon état, mais bon voilà: les poches sont tous à 50 centimes, et les grands formats à 1€, plus port à définir.

Pour me contacter, c'est à cette adresse: patrice.lajoye[a]gmail.com

 

Livres en anglais

 

Isaac Asimov, Forward the Foundation, Doubleday, 1993

Arthur C. Clarke, Prelude to Space, Sidgwick & Jackson, 1977

Edmund Cooper, The Cloud Walker, Coronet Books, 1975

Robert Heinlein, The Door Into Summer, Pan Books, 1970

Mickael Moorcock, The Black Corridor, Mayflower, 1970

 

POLAR et ESPIONNAGE

 

Mille et une nuits

coll. « Dix petits noirs » (1994)

1. Jérôme Charyn, Guerre à l’Homme-Loup

2. Dashiell Hammett, Le meurtre de Farewell

3. Edgar Allan Poe, Le Chat noir

4. Jean-Bernard Pouy, Plein tarif

5. Cesare Battisti, Nouvel an, nouvelle vie

6. Chester Himes, Une messe en prison

7. Jim Thompson, L’Indice publicitaire

8. Patrick Raynal, Angie

9. Frédéric Krivine, Des noires et une blanche

10. James Crumley, The Muddy Fork

 

Librairie de la Cité

coll. « Le Caribou - Espionnage »

Igor Valak, Effacez les barrages, s. d.

 

Flammarion

coll. « Policier »

Demouzon, Monsieur Abel, 1979

 

Albin Michel

coll. « Le Limier »

Nicholas Blake, Le Bonhomme de neige, 1950

 

L’Arabesque

coll. « Espionnage »

Dick Barnett, Émeute à Lima, 1965

 

Fleuve Noir

coll. « Spécial Police »

Claude Joste, Le Chandelier de Noël, 1967

coll. « Espionnage »

François Chabrey, Matt et le canard laqué, 1974

 

Le Livre de Poche

Tom Clancy, Octobre Rouge, 1993

Tom Clancy, Jeux de guerre, 1992

Tom Clancy, Le Cardinal du Krelmin, 1993

 

Rivages / Noir

John D. Mac Donald, Un Cadavre dans ses rêves, 1988

 

SF et FANTASTIQUE

 

Hachette

coll. « Bibliothèque verte »

Philippe Ébly, L’Évadé de l’an II, 1973

 

Opta

coll. « Galaxie - bis »

C. J. Cherryh, Forteresse des étoiles – 1, 1986

C. J. Cherryh, Forteresse des étoiles – 2, 1986

Jo Clayton, Chasseurs d’étoiles, 1986

Jo Clayton, Le Diadème des étoiles, 1984

Jo Clayton, Lamarchos (Diadème 2), 1985

Jo Clayton, Irsud (Diadème 3), 1985

Jo Clayton, Maeve (Diadème – 4), 1985

John Norman, Le Tarnier de Gor, 1985

John Norman, Le Banni de Gor, 1986

John Norman, Les Prêtres-Rois de Gor, 1985

 

Titres SF

Christopher Priest, L’Archipel du rêve, 1981

 

Baleine

coll. « Macno »

Ayerdhal, Consciences virtuelles, 1998

 

J’ai lu

coll. « SF »

Ben Bova, Colonie 1, 1980

Ben Bova, Colonie 2, 1980

Leigh Brackett, Le Secret de Sinharat, 1977

Arthur C. Clarke, L’Étoile, 1992

Arthur C. Clarke, Avant l’Éden, 1992

Samuel Delany, Nova, 1977

Samuel Delany, Babel 17, 1980

Alan Dean Foster, Futur immédiat. Los Angeles 1991, 1988

Alexis A. Gilliland, La Révolution de Rossinante, 1984

Zenna Henderson, Chronique du peuple, 1980

Jean Hougron, Le Naguen, 1995

Laurence M. Janifer, Mémoires d’un monstre, 1976

Raymond F. Jones, Renaissance, 1979

Barry B. Longyear et David Gerrold, Enemy, 1986

Georges R. R. Martin, La Bataille des rois (Le Trône de fer – 3), 2002

George R. R. Martin, L’Ombre maléfique (Le trône de fer – 4), 2002

George R. R. Martin, L’Invincible forteresse (Le Trône de fer – 5), 2002

Ed Naha, Robocop, 1987

Tim Powers, Les Chevaliers de la brune, 1996

Terry Pratchett, Le Grand livre des gnomes – Les Terrassiers, 1996

Francis G. Rayer, Le Lendemain de la machine, 1972

Clifford D. Simak, La Confrérie du talisman, 1992

Joan D. Vinge, Les Yeux d’ambre, 1992

Walter Jon Williams, Aristoï, 1995

coll. « Nouveaux Millénaires »

Nick Sagan, Idlewild, 2011

 

Le Livre de Poche

coll. « SF »

Samuel R. Delany, Empire Star. La Ballade de Bêta-2, 1980

Catherine Dufour, Blanche Neige et les lance-missiles, 2008

Dean Koontz, La Semence du démon, 1977

Lucius Shepard, Les Yeux électriques, 1992

Robert Silverberg, Chroniques de Majipoor, 1992

Jack Williamson, Les Humanoïdes, 1977

 

Le Masque

coll. « SF »

B. J. Bayley, Les Planètes meurent aussi, 1974

Leigh Brackett, Les Hommes stellaires, 1974

Edmond Hamilton, Les Mondes interdits, 1978

Paul Hanost, Le Livre des étoiles, 1977

Marianne Leconte, Les Pièges de l’espace, 1977

 

Le Bélial’

hors collection

Stephen Baxter, Gravité, 2008

 

Denoël

coll. « Lunes d’Encre »

Tom Piccirilli, La Rédemption du marchand de sable, 2009

Arkadi et Boris Strougatski, Il est difficile d’être un dieu, 2009

coll. « Présence du Futur »

Musées, des mondes imaginaires, 1999

Bernard Villaret, Le Chant de la coquille kalasaï, 1973

 

ActuSF

Virgine Bargasol et Audrey Cansot, Le Guide des fées, 2009

Robert Silverberg, Le Dernier chant d’Orphée, 2012

 

Robert Laffont

Anthony Burgess, 1984-85, 1979

 

Club Présence d’Esprit

Esprits mutants, 2002

 

Encrage

coll. « Lettres science-fiction »

Guillaume Thiberge, L’Appel de l’espace, 1996

 

Pocket

coll. « Fantasy » ou « SF »

Leigh Brackett, Le Peuple du talisman, 1989

Anne McCaffrey, Histoire de Nerilka, 1990

Yves et Ada Rémy, Les Soldats de la mer, 1987

Jack Vance, Les Cinq rubans d’or, 1984

Roger Zelazny, Le Maître des ombres, 1992

Roger Zelazny, Le Maître des ombres, 1978

 

Folio

coll. « Folio SF »

Arnaud Duval, Les Pousse-pierres, 2014

M. John Harrison, La Cité pastel (Viriconium 1), 2003

M. John Harrison, Le Signe des locustes (Viriconium 2), 2003

M. John Harrison, Les Dieux incertains (Viriconium 3), 2003

Frank M. Robinson, Le Pouvoir, 2004

Karl Schroeder, Permanence, 2008

 

L’Aube

Pierre-Alexis de Ponson du Terrail, La Femme immortelle, 2016

 

Fleuve Noir

coll. « Lendemains retrouvés »

Arthur C. Clarke, Prélude à l’espace, 1977

coll. « Anticipation »

Ayerdhal, Le Mystère Lyphine (Le chant du drille – 2), 1992

Ayerdhal, Promesse d’Ille (Mytale – 1), 1991

Ayerdhal, Honneur de chasse (Mytale – 2), 1991

Ayerdhal, Made, Concerto pour Salmen et Bohême (La Bohême et l’Ivraie – 2), 1990

Jean-Claude Dunyach, Nivôse (Étoiles mortes – 1), 1991

Michel Jeury, La Planète du jugement (Goer de la Terre – 1), 1982

Michel Jeury, Vers l’âge d’or (Goer de la Terre – 3), 1983

 

Bragelonne

Fantasy 2007

 

Librio

René Belletto, Le Temps mort 1, L’homme de main, 1994

René Belletto, Le Temps mort 2, La vie rêvée, 1994

Barbara Sadoul, La Dimension fantastique, 1996

 

Temps Futurs

Leigh Brackett, Vénus 2, Océans de Vénus, 1982

Mickaël Moorcock, Elric 2, La Sorcière dormante, 1982

Mickaël Moorcock, Elric 3, L’Épée noire, 1982

Mickaël Moorcock, Elric 4, Stormbringer, 1982

 

Mille et une nuits

Philip K. Dick, L’Orphée aux pieds d’argile, 1995

Mickael Moorcock, Souvenirs de la troisième guerre mondiale, 1995

 

19:41 Publié dans Jeux | Lien permanent | Commentaires (0)

19/08/2018

Gilles Thomas - Les Hommes marqués

GillesThomas.jpgGilles Thomas, alias Julia Verlanger, est en quelque sorte un auteur culte dans le milieu de la SF française. Introduite au Fleuve Noir en 1976, elle a alors adopté un rythme de publication frénétique, propre aux auteurs de cette maison d'édition, avec pas moins de quatre romans par an, au Fleuve, ou aux éditions du Masque. Je n'ai rien lu d'elle depuis longtemps, et dans ce qu'il me restait en stock, il y avait Les Hommes marqués, un de ses premiers romans. 

L'humanité a colonisé divers mondes un peu partout, ces mondes ont pris leur indépendance et ont formé quelques grands ensembles politiques. La Terre, cependant, a voulu se tenir à l'écart de l'un d'eux. Une guerre a eu lieu, guerre perdue par les Terriens. Les anciens combattants ont alors été massivement déportés, marqués d'un A rouge sur le front et vendus comme androïdes, un statut encore inférieur à celui d'esclave. L'un d'eux, Garral Saltienne, devient le jouet sexuel d'une riche désœuvrée. Motivé par la haine, il parvient à s'évader, à l'aide d'un complice, et à rejoindre un monde libre. Ce monde a pour particularité d'être invivable en surface. Aussi y a-t-on creusé de vastes grottes. La place est donc restreinte, et pour être admis ici, il faut franchir diverses épreuves mortelles.

Voilà un roman qui aurait pu s'appeler "Apparition des surhommes". Car Garral, piqué par des insectes mutants, va acquérir des facultés étonnantes, qu'il transmettra à ses complices, jusqu'à parvenir à ses fins. Cet homme, comme tant d'autres héros de SF avant lui, est increvable, implacable, prêt à tout pour réussir. C'est là d'ailleurs le gros défaut de ce roman: on n'y trouve rien de neuf, même pour l'époque. Le héros est de la trempe de ceux de Van Vogt. C'est donc un texte irrémédiablement daté. De plus la psychologie des personnages est limité au strict minimum. Mais on notera tout de même qu'il s'agit d'un roman court, dense, riche en rebondissement, et qui donc se lit d'une traite. 

17/08/2018

E. C. Tubb - Les Vents de Gath

Tubb.jpgJe dois posséder une dizaine de volumes de la série "Dumarest", écrite par E. C. Tubb de 1967 à sa mort, et même si c'est un auteur que j'apprécie beaucoup, je n'en avais encore jamais ouvert un seul. Il était temps de rattraper ce retard, avec le premier tome, Les Vents de Gath

Earl Dumarest est un homme étrange, il voyage de monde en monde à la recherche de la Terre. Il est né sur cette planète, mais il s'en est enfui à l'âge de 10 ans, et depuis, il en a oublié le chemin. Or la Terre est devenu un monde secret, à l'écart, oublié de tous. Dumarest arrive un jour par erreur du Gath. Gath est un trou perdu de la galaxie, un monde qui ne vit que par le tourisme: des visiteurs venant chaque année assister à une tempête dont la particularité est d'être accompagnée de vents mystérieux porteurs de voix. 

Pauvres comme puissants arrivent ici. Et parmi les puissants, voici que débarque la Matriarche de Kund, avec toute sa suite. Une vieille femme qui s'accroche au pouvoir et qui s'apprête à nommer celle qui doit lui succéder. Une situation qui ne manque pas d'attirer les tueurs armés par des factions rivales.

Voilà un roman fort sympathique, avec un univers qui tient debout: on sent déjà que Tubb a envie de l'explorer dans des suites. Pour autant, il n'est pas nécessaire de lire ces suites: l'histoire propre à ce volume s'achève bien à la dernière page de celui-ci, sans laisser de fil narratif en plan. Cependant, Les Vents de Gath est aussi un roman très tributaire d'influences passées, et on sent notamment le poids de Leigh Brackett. Earl Dumarest est en effet comme un jumeau d'Eric John Stark: endurant, increvable, maître de ses émotions, tout peu lui arriver, il s'en sortira quand même, fusse dans un état lamentable.

Comme d'ordinaire avec les premiers volumes de la collection Galaxie-bis, deux courtes nouvelles accompagnent ce roman. Elle sont de Fredric Brown et Mack Reynolds pour l'une, et de Clifford Simak pour l'autre. Les deux sont anecdotiques.