Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/01/2020

Timo Vuorensola - Iron Sky

Iron Sky.jpgVoilà un film dont je n'attendais rien, en dehors d'un peu d'amusement. Les Nazis de la lune et les Wunderwaffen, ça n'est pas trop mon truc. Et puis le hasard d'un DVD, et hop. 

Bref, j'ai regardé Iron Sky, de Timo Vuorensola (2012), un film que la jaquette du DVD présente comme un croisement entre Independence Day et Inglorious Basterd, autrement dit un film con comme les pieds et un autre que je n'ai pas envie du tout de voir. Il ne faut jamais croire les jaquettes de DVD, car Iron Sky, c'est jouissif ET intelligent.

Dans un futur proche, une mission américaine arrive sur la face cachée de la lune et y découvre... une gigantesque base nazie. L'un des astronautes est tué sur le coup, l'autre, un Noir, est emmené comme prisonnier. Les Nazis, qui préparent leur revanche depuis des décennies, sont persuadés qu'il s'agit d'espions, avant-garde d'une invasion à venir. Car ces Nazis ne sont pas du tout au courant de ce qui se passe sur leur monde d'origine. Une mission est envoyé sur Terre, pour y récupérer des ordinateurs qui permettront de faire voler une arme gigantesque.

Présenté comme cela, ce film n'a pas l'air fabuleux. Sauf qu'il s'agit d'une implacable satire de la société et de la politique américaine. Nos Nazis arrivent donc en effet dans des USA présidée par une clone de Sarah Palin. Une ambitieuse sans cervelle pour qui tout est bon, même une invasion nazie, du moment qu'elle gagne les prochaines élection. La bêtise de tout ce petit monde est sensible à tous les étages. 

Certes, l'équipe du film s'est un rien plantée: Sarah Palin n'a pas été élue... À la place nous avons Donald Trump. Ce qui revient strictement au même, question encéphalogramme plat et dangerosité.

À côté de cette satire, on pourra apprécier aussi le formidable travail de construction d'une sorte d'uchronie sur la Lune, avec cette micro-société nazie totalement coupée du monde et qui a évolué différemment à partir des technologies de 1945. Iron Sky, c'est à la fois une blague potache et un truc on ne peut plus sérieux.

Je n'avais pas ri ainsi devant un film depuis longtemps.

21:17 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Je crois me souvenir que j'avais qualifié ce film de "jeu vidéo con à souhait". Je me retrouve tout à fait dans ton ressenti exprimé tout au long de ta chro !

Écrit par : Anudar | 05/01/2020

Répondre à ce commentaire

Ce film n'est pas si con que cela, quand on voit l'évolution politique des USA, qui en sont la première cible.

Écrit par : Patrice | 05/01/2020

Répondre à ce commentaire

C'est vrai, tu as raison (hélas)...

Écrit par : Anudar | 05/01/2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire