Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/01/2020

Jaco Van Dormael – Le Tout nouveau testament

Dormael.jpgDieu existe, il habite à Bruxelles: tel est le slogan du Tout nouveau testament, film belge de Jaco Van Dormael sorti en 2015. Et l'on aurait pu ajouter: "et c'est un parfait connard".

Dieu existe, donc, et de fait, il habite à Bruxelles, dans un appartement sinistre sans porte vers l'extérieur. Son fils J.-C. a réussi à s'enfuir, il y a longtemps. Il ne lui reste alors que sa femme, qu'il contraint au silence et en est réduite à passer ses journées à faire le ménage ou de la broderie, et sa fille, Éa, une gamine qui affiche 10 ans et qui en a marre de son alcoolique de père dont l'unique passe-temps consiste à jouer, en mal, avec l'humanité. Car si Dieu a créé le monde et l'humanité, c'est parce qu'il s'emmerdait. 

Après une nouvelle volée de coups de ceinture, Éa parvient à accéder à l'ordinateur de son père: elle en profite pour envoyer à tout le monde sur terre, via des SMS, la date de la mort de chacun. Puis elle s'enfuit...

Étrange film que Le Tout nouveau testament. Étrange et beau film. S'il est clairement iconoclaste, porté sur le blasphème – j'imagine ce que ça aurait pu donner si le film avait été français –, il n'en est pas moins profondément humain, et s'il se moque allègrement de Dieu, il s'intéresse aussi à une demie douzaine de "Marie-Madeleine", des pécheurs, hommes, femmes et enfants, que leur parcours de vie chaotique a transformé en marginaux de la société, chacun à sa manière. Mais tous, au contact d'Éa, véritable candide, "qui n'a jamais croqué une pomme" et qui surtout "n'a jamais pleuré", vont connaître la rédemption.

Film satirique redoutablement drôle, Le Tout nouveau testament est aussi tendre et poétique, servi de très bons acteurs et visuellement très beau. Un bijou.

14:04 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

C'est sur mes tablettes ! on s'en souviendra !

Écrit par : collignon | 25/01/2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire